…écrire #17 : Syndrome du cheveu gras

Je vous préviens tout de suite, cet article n’a rien à voir avec une grave maladie, n’a rien de grave en fait… Juste un article fourre-tout qui me trotte dans la tête depuis quelques temps… Je vais vous parler de mon humeur, de mes cheveux… et même de produits de beauté ! (Dingue, je sais…)

C’est l’histoire d’un cheveu…

C’est plutôt l’histoire de mes cheveux… oui, ils sont encore nombreux sur ma tête, fort heureusement…

Mes cheveux, c’est un peu « Je t’aime… moi non plus ». Tantôt longs… très longs même… ou courts… En général, quand je coupe, c’est que j’ai un bon besoin de changement de tête pour me sentir mieux dans ma peau. Je l’ai fait récemment, en octobre, alors que mes cheveux arrivaient presque en haut de mes fesses… (et aussi parce que j’en perdais beaucoup suite à une grosse carence en fer que je suis en train de combler)

Après les événements de l’année dernière, je me suis dit qu’il était temps de me reprendre en main… et ça a commencé par les cheveux… (bon… et pour l’instant, c’est un peu tout… mais passons…)

Les Mes cheveux reflètent en général bien mon état physique et moral… Et je peux aussi dire qu’ils interagissent sur mon moral…

Explications…

Prendre le temps - Syndrome du cheveu gras - no-poo - shampoing - beauté - zéro déchet
Après 6 jours sans être lavés… ce n’est pas insurmontable, mais ils sont plus lourds et ma frange fait des paquets lol

Le syndrome du cheveu gras

J’adore me laver les cheveux… Sentir l’eau chaude brûlante couler sur ma tête, c’est un bonheur !

Il fut un temps où je les lavais quasi tous les 2 jours… J’avais toujours ou presque les cheveux propres… Et tout allait bien… en tout cas pour ma tête ^^

Et puis je suis devenue une écolo convaincue… vous savez : nourriture bio, cosmétique bio, végétarienne (à tendance végétalienne), compost, tout ça tout ça… Oui, je sais, ça fait peur à certains !

Donc, qui dit écolo, dit aussi faire des économies d’eau… et donc de lavages de cheveux ! (Même si  j’avoue que j’adore encore rester de longues minutes sous l’eau très chaude de temps en temps… ça me détend !!)

Moins de lavages de cheveux signifie aussi des cheveux qui regraissent plus ou moins vite… Alors quand on a les cheveux longs, c’est assez facile à camoufler des cheveux gras… J’ai dû porter le chignon quasi tous les jours pendant 2 ans car j’espaçais de plus en plus les shampoings…

Mais quand on a les cheveux courts et qu’on ne peut pas les attacher, les ennuis commencent !

Mes cheveux ont tendance à graisser rapidement… J’ai eu beau espacer les shampoings de 4 jours, puis d’une semaine… parfois même 10, 15 jours… voire une fois 1 mois !

J’ai essayé le no-poo, méthode qui consiste à ne plus utiliser de shampoings à proprement parlé… et de se les « laver » avec des poudres (rhasoul, bicarbonate, etc.).. ou même seulement les rincer avec de l’eau !

Rien n’y a fait… mes cheveux graissent… Bon, ça doit être purement hormonal, je n’y peux pas grand chose… mais c’est tout de même assez embêtant…

Prendre le temps - Syndrome du cheveu gras - no-poo - shampoing - beauté - zéro déchet
Toujours après 6 jours

Car (la voilà l’explication) quand j’ai les cheveux sales/gras… Eh bien je ne vais pas bien… je me sens triste, fatiguée, agacée… Bref, je ne vais pas bien… Donc même si j’arrive à garder maintenant un rythme d’un shampoing par semaine, il y a des fois où je craque avant… car j’en ai besoin !

Une fois que j’ai les cheveux propres, je me sens revivre (ou presque)… Si je m’écoutais, je reprendrai mon rythme d’un lavage tous les 2 jours… mais ce serait contraire à mon éthique écologique !

Ma routine du cheveu (la minute seconde beauté)

Aujourd’hui, j’ai abandonné les lavages aux poudres pour 2 raisons principales :

  1. Mes cheveux en ressortaient souvent lourds, ternes… et avaient tendance à se dessécher sur les pointes (oui, je me plains d’avoir les cheveux secs maintenant !)
  2. Je trouve qu’il fallait une quantité incroyable d’eau pour les rincer… ce qui est donc complètement anti-écologique… (mais peut-être que je n’utilisais pas la bonne méthode… je ne me considère pas comme une experte du no-poo)

Donc, pour ces 2 raisons, je suis passée à un shampoing solide (pour le côté zéro déchet… toujours plus écolo !) plus un rinçage au vinaigre. J’utilise en ce moment en alternance le shampoing solide pour cheveux gras de Lamazuna (acheté en vrac dans la boutique Ceci & Cela à Toulouse) et le shampoing Saponaria de la savonnerie Saponaire. Les deux lavent bien, moussent bien et sentent bon ! (Ticœur utilise le shampoing Louve… et les enfants l’Écolier, mais eux, ils sont encore plus adeptes du no-poo… moins ils se lavent les cheveux, mieux ils se portent !)

Prendre le temps - Syndrome du cheveu gras - no-poo - shampoing - beauté - zéro déchet
Lavés… mais encore un peu humides

Mais le cheveu ne fait pas tout…

Maintenant que vous savez tout ou presque de mes cheveux, je dois bien avouer qu’avoir les cheveux propres ne fait finalement pas tout…

Je l’ai expérimenté jeudi dernier, alors que je venais de me laver les cheveux 2 heures avant… Une voiture a percuté la mienne… et… comment dire… je l’ai très mal vécu (alors que j’avais les cheveux propres !!… ou un peu d’humour ne fait pas de mal)… Je suis restée prostrée à mon volant en train de pleurer, sans pouvoir faire une seule manœuvre pour dégager la route… Des passants ont dû venir me sortir de ma voiture pour la déplacer et que je reprenne mes esprits à l’air libre.

Je vous rassure, je n’ai rien eu de cassé… juste mon moral un peu froissé… comme mes deux portières de voiture finalement… La voiture roule toujours, les portes ferment, et je ne suis pas en tort… donc inutile de s’affoler… c’est juste que sur le coup, cela m’a semblé insurmontable (oui, un an après mon accident de novembre 2015, j’ai toujours un peu peur des voitures, des passages piétons, etc.)

Voilà voilà…

Et vous, adeptes du no-poo ? du shampoing tous les jours ? Et est-ce que ça joue sur votre humeur ?

4 Commentaires

  1. Carole

    19 décembre 2016 at 9 h 06 min

    Et bien, quel accident !
    Mon époux en a eu un aussi il y a plus d’un mois. Il a fallu quelques jours pour que les douleurs apparaissent et qu’il se sente mal.
    Prends soin de toi et surtout écoute ton corps.
    Pour les cheveux, je n’ai pas de problèmes particuliers.
    Bonne journée, bisous.

    1. Niya

      21 décembre 2016 at 23 h 55 min

      Merci Carole pour ce doux message. Aucune douleur à déplorer de mon côté.. J’ai juste eu de grosses courbatures le lendemain, sûrement suite au stress de la veille et la contraction de tous mes muscles.
      Nous sommes tous inégaux face aux cheveux :p
      Je te souhaite de bonnes fêtes. Bises !

  2. Séverine Bernard

    27 décembre 2016 at 16 h 13 min

    J’utilise les noix de lavage pour me laver les cheveux. Je les fais bouillir 10 bonnes minutes puis les mixe avec un robot pour la soupe (je n’ai plus le nom en tête), je les passe ensuite au chinois pour ne récupérer que le liquide (ou plutôt la mousse). Les cheveux sont tout doux après le shampooing 🙂

    1. Niya

      9 janvier 2017 at 11 h 58 min

      Je connaissais les noix de lavage pour le linge, je n’aurai pas pensé à les utiliser pour mes cheveux…
      J’ai pu lire aussi des recettes de shampoings au lierre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :