…d’écrire #20 : Bienvenue chez les Shlipies… ou si on déménageait encore… mais avec des amis cette fois !

Coucou, me revoilà ! En direct du garage de notre nouvelle maison !! Bah oui, pour le moment, je n’ai pas assez de place pour installer mon ordinateur chez moi, donc je squatte le garage qui sert pour le moment au choix de buanderie, de salle de jeux, de stockage, de déchetterie, de zone inondable

Cela fait longtemps que je voulais vous parler de ce projet d’achat de maison, mais les événements se sont un peu enchaînés ces derniers mois, le temps m’a manqué.

Parce qu’il s’agit d’un projet d’achat un peu particulier : nous avons acheté une maison en copropriété avec des amis !

Quand je dis ça… soit vous faites partie de la première catégorie de gens, qui vit avec son temps, et vous vous dites : « Ouah, trop génial, c’est cool comme projet ! »… soit vous faites partie de la seconde catégorie, un peu beaucoup réfractaire, et vous vous dites : « Non, mais dans 2 ans, vous ne vous supporterez plus, ça ne marchera jamais, vous êtes des hippies… » La seconde catégorie est bien garnie… Je ne leur jette pas la pierre, c’est un projet qui peut en effrayer plus d’un… Nous avons d’ailleurs un peu galérer pour monter le projet car trouver des professionnels à notre écoute, ce n’est pas si facile…

Aujourd’hui, je vais donc vous parler des différentes étapes pour acheter une maison en copropriété avec des amis !

Étape 1 : trouver des amis

Ah bah oui, parce qu’acheter une maison en copropriété avec des amis… sans amis…. ça marche beaucoup moins bien !

Trouver des amis n’est pas difficile… En revanche, trouver des amis avec qui vous vous imaginez passer les 5, 10, 15 voire 20 prochaines années (ou plus si affinités), ça l’est un peu plus. Vous ne pouvez pas choisir n’importe quels amis pour monter un projet tel que celui-là !

Par exemple, j’ai beau aimer beaucoup ma meilleure amie, je ne me vois pas vivre à côté d’elle toute ma vie… Il faut qu’il y ait un minimum d’intérêts communs, de mode de vie commun, de type d’éducation des enfants commun, etc. pour que cela fonctionne sur la durée.

Et des amis qui regroupent ces qualités, nous les avions déjà : Les Shlipies ! (Ceux qui me suivent depuis le début du blog doivent avoir déjà aperçu ce nom) et en plus ils voulaient aussi aller s’installer vers Toulouse (puisque Tata Shlipie est Toulousaine)

Étape 2 : trouver une maison

Au départ, nous voulions juste vivre dans la même ville, ou à défaut dans la même région. Nous avions visité Montauban pour se rapprocher de Toulouse mais avec des maisons beaucoup moins chères. Mais il y a moins de travail à Montauban qu’à Toulouse, ce qui voulait dire sûrement prendre le train pour Toulouse, plus de temps sur les routes ou dans les transports, moins de temps chez nous avec nos enfants, ce n’était pas jouable… et puis j’ai eu mon accident peu de temps après notre visite de Montauban…

Sans remettre en question notre expatriation, nous avons envisagé d’autres solutions et nous en avons parlé aux Shlipies. L’une de ses solutions étaient d’acheter deux maisons dans le même quartier pour ne pas être trop éloignés… Sauf que nous n’avons pas du tout, mais alors pas du tout, le même budget qu’eux ! Pour avoir une maison, il nous fallait s’éloigner de Toulouse énormément… ce qui revenait au même qu’habiter Montauban.

Et puis l’idée nous est venue d’acheter une maison plus grande à partager entre les 2 familles. Nous avons visité plusieurs grandes maisons… mais souvent il y avait beaucoup de travaux à prévoir pour adapter la maison existante en 2 maisons autonomes. Il nous fallait en effet 2 salons, 2 cuisines, 3 salles de bain, au minimum 7 chambres, etc. Autant vous dire que la mission était presque impossible.

Et puis nous sommes tombés sur une (notre) maison ! Elle répondait presque à tous les critères… Il y avait juste la piscine en plus mais bon, on allait bien s’en contenter !

Prendre le temps - Nouvelle maison - Chez les Shlipies - Copropriété - Piscine

Cette maison comprenait déjà 2 logements distincts : une grande maison et une plus petite, accolées, de plain-pied avec un immense jardin… et une piscine donc. Il fallait juste qu’on fasse une extension de notre partie, car il manquait une chambre. Mais nous n’avons pas hésité longtemps à faire une proposition pour cette perle rare ! Surtout qu’elle se trouve dans la ville où on souhaitait habiter en priorité (les parents de Tata Shlipie habitant dans cette même ville).

Étape 3 : trouver un notaire

En même temps que de rechercher une maison, nous avons recherché un notaire qui saurait nous expliquer la meilleure solution juridique pour acheter avec des amis.

Nous en avons vu 3 ! (4 en comptant celui des vendeurs ensuite…)… et les notaires, c’est tout une histoire !

Le premier que nous avons vu a trouvé notre projet farfelu, nous proposait une solution dont personne n’a entendu parler et dont je ne souviens plus du nom… Nous avons vite lâché l’affaire avec lui.

La deuxième nous a carrément dissuadé d’acheter avec des amis ! Elle était clairement contre notre projet… Un peu comme si au moment de signer un contrat de mariage, elle disait aux futurs mariés : « Non, mais attention, 50% des mariages finissent en divorce, vous devriez y réfléchir encore un peu ! »… voilà, voilà…

Le troisième nous a été conseillé par l’agent immobilier qui nous a fait visiter la maison. Premier bon point : il était jeune ! Et croyez-moi si vous le voulez, mais un notaire jeune, ça ne court pas les rues ! Quand je dis jeune, je veux dire notre âge à peu près. Ce qui veut dire qu’il était déjà un peu plus à l’écoute et conscient des modes de vie actuels. C’est lui qui nous a donc proposé la forme juridique de copropriété pour l’achat de notre maison car cela correspondait le plus à notre projet : chacun sa partie privative, et une partie commune : jardin et piscine.

Si vous avez un projet immobilier, quel qu’il soit, n’hésitez pas à voir plusieurs notaires… vous avez le choix, et la consultation pour demande de renseignements est gratuite.

Étape 4 : Trouver une banque

Banque et notaire, même combat !

Dès que ça sort du cadre, les banques sont perdues pour les projets de prêt immobilier… Et acheter une maison en copropriété, ça sort clairement de leurs petites cases !

Nous nous sommes d’abord tournés vers notre banque… quoi de plus normal… sauf que celle-ci ne nous a jamais recontactés après exposé de notre projet !

Les Shlipies étaient dans une autre banque et leur conseillère, même si cela sortait aussi de ses cases, a fait le nécessaire pour que cela fonctionne…. Nous avons donc changé de banque ! Nous n’avons peut-être pas eu le taux le plus intéressant du marché, mais nous avons trouvé une conseillère à notre écoute.

Se voir refuser un prêt pas parce que nous n’avons pas le financement, mais juste pour des broutilles administratives, cela aurait été dommage.

Étape 5 : Rédiger le règlement de copropriété

Au cas où vous souhaiteriez partir à l’aventure de la copropriété, vous aurez besoin de faire appel à un géomètre. Lui seul peut en effet rédiger le règlement de copropriété nécessaire à la création de la copropriété… et autant vous dire que ça un certain coût ! (si c’était le seul…)

Ce monsieur (ou cette dame) vient prendre toutes les mesures de la maison pour pouvoir définir les tantièmes qui vont vous appartenir, comme si vous achetiez un appartement dans un immeuble en copropriété. Il découpe la maison et le jardin en parties privatives et en parties communes. Il définit les règles de vie de la copropriété, etc.

Nous avons donc défini les règles de notre copropriété tout en pensant à l’avenir : si jamais un de nous revendait sa partie, il fallait que ce règlement convienne aux futurs copropriétaires. Autant vous dire que pour l’instant, nous ne suivons pas à la lettre nos propres règles :p

J’ai été déclaré syndic bénévole. Je gère la comptabilité de la copropriété et les diverses démarches administratives… je dois d’ailleurs rédiger le compte-rendu de notre première Assemblée Générale !

Étape 6 : Emménager et faire des découvertes…

Nous avons signé officiellement le 4 juillet !

Prendre le temps - Nouvelle maison - Chez les Shlipies - Copropriété
Toc toc toc !

Notre emménagement s’est fait sans problème. Nous avons fait appel à un ami pour nous prêter une belle camionnette de marque allemande qui coûte un bras et à un autre ami qui contient 4 déménageurs dans chaque bras pour transporter les meubles (Il a soulevé le lave-vaisselle comme je soulève une plume…)

Faire entrer 90m² dans 64m², la taille provisoire de notre nouvelle maison avant l’extension, ce n’est pas une mince affaire… nous avons donc squatté largement le garage en attendant (la preuve, je suis dedans pour vous écrire) et nous dormons dans le canapé du salon !

Prendre le temps - Nouvelle maison - Chez les Shlipies - Copropriété
Notre future extension se fera à partir de la deuxième fenêtre qui deviendra l’entrée de notre futur salon depuis la cuisine

Les Shlipies sont arrivés quelques jours après… malgré une erreur de date du déménageur qui s’est pointé avec 24h de retard…

Et puis vient le temps des découvertes dans notre nouvelle maison : l’électricité à revoir ou à refaire entièrement, des tuyaux bouchés, des fuites d’évier et de cumulus d’eau chaude, un mur complètement moisi par un ancien dégât des eaux, une « petite » inondation du garage une nuit d’orage… et surtout, la grosse mauvaise surprise : tout le mécanisme de la piscine à changer ! L’ancien propriétaire s’était bien gardé de nous dire que son système était foireux ! Et je ne vous parle par de ma plaque à gaz qui a minimum 30 ans, toute rouillée, des volets tout pourris qu’il faudra sans doute changer un jour, des prises électriques qui font tout disjoncter alors qu’il n’y a rien branché dessus, etc. Bref, les joies de l’achat dans l’ancien !

Prendre le temps - Nouvelle maison - Chez les Shlipies - Copropriété
Le bout de jardin qui sera occupée par l’extension… nous allons devoir malheureusement abattre l’arbre au premier plan

Mais bon, à part ces petites déconvenues de départ, nous sommes bien ! Les enfants sont ravis de pouvoir gambader dans le jardin, de sauter dans la piscine quasi tous les jours, d’avoir des amis avec qui jouer sans (presque) sortir de chez soi, etc.

Prendre le temps - Nouvelle maison - Chez les Shlipies - Copropriété
L’arbre sur lequel les enfants aiment grimper

Nous découvrons notre quartier qui est bien sympathique mais nous n’avons pas encore fait connaissance avec nos voisins qui ont des maisons 2 fois plus grandes que la nôtre (oui, nous habitons dans un quartier très bourgeois…). Cela va leur faire tout drôle de passer de 2 personnes à la retraite à 9 personnes dont 5 enfants dans la même maison… Ils ont déjà eu un petit aperçu de la portée des cordes vocales des enfants !

Je vous raconterai, si cela vous intéresse, notre aventure « Chez les Shlipies », les hauts et les bas d’une vie en copropriété, les avancées des divers petits travaux de la maison, etc.

En attendant, je vous souhaite la bienvenue chez les Shlipies !

13 Commentaires

  1. Carole

    1 août 2017 at 8 h 46 min

    C’est avec intérêt que j’ai lu ton projet, c’est génial !
    Bonne installation, bises.

  2. Ma Folie Des Fêtes

    1 août 2017 at 9 h 47 min

    Wouah j’adore votre projet ! En ce qui concerne les professionnels , jamais évident lorsqu’ils sortent de leurs habitudes administratives … mais le principal c’est que vous y êtes arrivés .
    De nouveaux autres projets et aventures commencent maintenant … A bientôt ! 😀

    1. Niya

      29 août 2017 at 21 h 42 min

      Merci ! Notre prochain gros projet, c’est notre extension. Début des travaux le 14 septembre ! On a hâte 🙂

  3. Sève

    1 août 2017 at 11 h 49 min

    Chère Niya,
    Quel beau projet réalisé une fois encore!
    J’imagine bien à quel point les enfants doivent etre heureu.x.ses :))
    Bon courage pour tous ces petits soucis techniques et bravo de les prendre avec le sourire 😉
    J’ai hâte de connaître la suite de votre aventure…
    Bien à toi

    1. Niya

      29 août 2017 at 21 h 43 min

      Merci Séverine 🙂 Contente que tu sois passée par ici pour lire cette histoire ! A bientôt. Bises

  4. lessen-ciel.com

    1 août 2017 at 16 h 43 min

    Quelle belle aventure! J’avoue que pourquoi pas à partir du moment où chacun à son périmètre de vie et son intimité… alors bon déménagement et vive les travaux;

    1. Niya

      29 août 2017 at 21 h 44 min

      Nous avons bien veillé en achetant la maison : chacun chez soi ! Nous partageons seulement le jardin, la piscine et le garage. Le reste du temps, chacun respecte la vie privée de l’autre 🙂 Depuis 2 mois, tout se passe bien !

      1. lessen-ciel.com

        29 août 2017 at 22 h 18 min

        Que de bonnes idées…! Profitez bien … Bisous

  5. Le Rire des Anges

    14 août 2017 at 2 h 28 min

    Extra!! Dis donc quel projet!! J’ai hâte de lire la suite!

    1. Niya

      29 août 2017 at 21 h 45 min

      Merci ! Nous attendons les travaux maintenant pour notre extension 🙂

  6. Le Rire des Anges

    14 août 2017 at 2 h 34 min

    Nous avons aussi acheté une vieille maison (mais sans ami) et nous avons eut notre lot de déconvenues!!
    Bon courage!
    Bizz

  7. Des cache-pots peints au papier crépon | Prendre le temps...

    22 août 2017 at 22 h 04 min

    […] peu la tête ailleurs avant le déménagement, j’ai oublié de prendre des photos des cache-pots terminés… sauf une photo avec mon […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :