…de découvrir #1 : Un mariage Tamoul

La semaine dernière, comme en témoigne la tenue de Titechérie, nous étions invités à un mariage, celui de deux collègues de Ticœur.

Le samedi, c’était un mariage tout à fait classique, avec cérémonie à la mairie puis à l’église… puis vin d’honneur et repas du soir (et danse jusqu’au bout de la nuit… mais nous, on zappe souvent cette étape !)

(Les mariés m’ont autorisée à diffuser quelques photos de leur mariage, mais à condition de ne pas les reconnaître… j’ai remplacé leurs jolis visages, ainsi que ceux de leurs invités, par une marque d’amour !)

Mariage Classique

Et alors que la plupart des mariages se termine là, nos jeunes mariés nous ont fait découvrir le lendemain une autre cérémonie bien différente : une cérémonie de mariage tamoul. (en lien, la liste des étapes d’un mariage tamoul… même s’il était un peu différent de celui-ci… pour vous donner un aperçu du cérémonial)

Quand on a reçu le carton d’invitation avec cette proposition de participer à cette troisième cérémonie, avec Ticœur, on s’est dit que ce devait être super intéressant à découvrir… presque plus que le mariage classique… car même si chaque mariage est un peu différent, le mariage classique reste un mariage classique… là, c’était la première fois qu’on participait à un mariage d’une autre origine, d’une autre culture…

La mariée est d’origine mauricienne où la population hindoue et tamoule est majoritaire. Et les deux familles se sont aidées pour organiser toute la cérémonie qui a commencé très tôt pour les mariés… Nous, nous étions conviés à partir de 11h30, mais le marié, la veille, nous a dit qu’ils devaient commencer à préparer la cérémonie à 7h !… Tout ça en se couchant à 4h du matin… mais en fait, il était 3h, vu qu’on a changé d’heure ! (maigre consolation)

Le barnum décoré

En arrivant dans la salle, nous avons découvert une sorte de barnum recouvert de voilages rouges et blancs, décoré de plantes et de fleurs. Traditionnellement, ce type de mariage se fait en extérieur je pense, mais là, fin octobre, il faisait un peu frisquet, c’est déjà bien qu’on n’ait pas eu de pluie !

Sous ces voilages officiaient déjà le prêtre ainsi qu’un assistant, en « jupe » tous les deux, préparant la cérémonie, et disposant les différents objets nécessaires à son bon déroulement, les offrandes notamment.

Le prêtre et son assistant

Assistant disposant les offrandes

Les mariés sont arrivés dans la salle, se présentant aux invités, et sont allés se changer… une première fois. La mariée a porté 3 saris différents lors de cette cérémonie… Le premier était blanc, mais je n’ai pas pu la prendre en photo. Les deux autres étaient rouges. Ses cheveux étaient nattés et recouverts de fleurs magnifiques. (Titechérie s’est demandée comment ses cheveux avaient poussé autant pendant la nuit… On lui a dit que c’était Raiponce… Certains mensonges sont mignons, non ?)

La mariée et son père

Mariée priant

Le marié était d’abord en vêtements « occidentaux », puis en vêtements traditionnels tamouls.

Le marié assis

A tour de rôle, les mariés ont réalisé un petit cérémonial afin, entre autres, de bénir les habits neufs.

Les mariés sont ensuite revenus, d’abord lui, puis elle, dans leurs nouveaux habits, pour se retrouver sous le barnum et procéder à la suite de la cérémonie, suivis de « demoiselles d’honneur » vêtus de saris aux mille couleurs absolument magnifiques ! (Mon seul regret pour ce mariage est peut-être de ne pas avoir pu porter l’un de ces saris !)

Saris multicolores

Les mariés ensemble

Au cours de la cérémonie, de nombreuses prières sont psalmodiées par le prêtre pour recevoir la bénédiction de 3 dieux : Ganesha, Muruga et Shiva.

GaneshaMurugaShiva

Comme inscrit dans le planning de la cérémonie, « Un mariage sans la bénédiction des parents n’a aucun sens. Ainsi dans la tradition tamoule, la bénédiction des parents est primordiale ». Les deux mariés doivent laver les pieds de leurs parents respectifs pour obtenir leur grâce. C’était une scène un peu « rigolote » à voir.

Le marié lavent les pieds de ses parents

Le prêtre noue une corde sacrée autour d’un doigt de chaque marié pour symboliser le mariage, puis les époux s’échangent leur collier de fleurs.

L'échange des colliers

Paroles de parents

Les mariés sont alors applaudis chaleureusement par les invités qui leur lancent des fleurs pour célébrer l’événement.

Les mariés

Et ils ont enfin le droit de s’asseoir sur la banquette ! Je pense qu’ils ont dû être soulagés… car la cérémonie, aussi belle soit-elle, était un peu longue… alors assis en tailleur aussi longtemps, je plaignais leurs genoux et leur dos !

Les mariés assis

Mes photos ne reflètent pas assez, je trouve, la beauté de ce mariage… il faisait assez sombre au niveau du barnum, du coup, beaucoup de mes photos sont floues ! Je n’aime pas utiliser le flash, mais parfois, je devrais peut-être. Je vous ai présenté les plus « réussies ». (En miniature de cet article, ma photo la plus floue mais représentative des couleurs de ce mariage tamoul)

Je remercie encore chaleureusement Yovanna et Cyril de m’avoir permis de parler de leur mariage ! Plein de bonheur à vous !

1 commentaire

  1. …de voyager #3 : Voyageons ludique en Asie – Les livres | Prendre le temps...

    3 mars 2016 at 15 h 35 min

    […] fait visiter Dehli. Une bonne occasion de reparler avec Titechérie des saris que nous avons vus au mariage Tamoul auquel nous avons assisté […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :