…d’écrire #16 : S’autoriser à ne rien faire

Il y a quelques mois, je m’interrogeais sur mon avenir professionnel en tant que pâtissière.

Petite piqûre de rappel…

En juin 2015, j’ai obtenu mon CAP Pâtisserie… et depuis, je ne travaille pas. Avant cela, j’étais chargée de communication, et j’ai décidé de me reconvertir car mon ancien métier ne me convenait plus.

Et puis en novembre 2015, j’ai eu ce fichu accident… et depuis, des douleurs encore assez intenses parfois au niveau du pied et de la hanche. Ces douleurs qui m’empêchent de rester debout trop longtemps… ou même assise trop longtemps… Je ne peux donc pas marcher longtemps, ni conduire longtemps sans avoir de douleurs…

En mars 2016, on m’a diagnostiqué une algoneurodystrophie, une maladie qui se déclare après une opération ou un choc violent… Temps de guérison de cette maladie : inconnu ! On me dit souvent 2 ans maximum… J’en suis déjà à la moitié, mon pied a nettement désenflé, mais les douleurs sont toujours aussi vives… Je redoute l’année qui vient…

Et mon boulot dans tout ça ?

Une semaine après mon accident, j’ai reçu une proposition d’emploi… pour un CDD certes, mais ça m’aurait fait une petite expérience en plus sur mon CV qui n’aurait pas été négligeable. Mon état ne m’a pas permis de prendre ce poste, vous le comprendrez aisément je pense…

Et depuis ? Bah, depuis… rien ! Mon arrêt de travail est prolongé de mois en mois… depuis presque un an. Les douleurs m’empêcheraient forcément d’exercer le métier de pâtissière, poste où il faut rester debout toute la journée. Ce n’est pour l’instant pas envisageable.

Du coup, depuis des mois, je réfléchis à ce que je vais faire quand je pourrai reprendre le travail… Retourner en pâtisserie ? monter mon activité à la maison ?.. Ça me travaille beaucoup… beaucoup trop !

Vous avez déjà essayé de monter un projet sans avoir de « date limite »… ou même de date de commencement ?

Mon état me bloque dans tous les sens : je suis en arrêt de travail, donc je n’ai pas le droit de travailler… Je ne peux même pas devenir auto-entrepreneur et profiter de mon « temps libre » pour monter ma petite boîte. Mais pendant ce temps-là, mon cerveau bouillonne… J’ai plein d’idées… beaucoup trop même ! Je ne sais pas comment les mettre en forme. Je ne peux pas les mettre en forme !

Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir vu qu’il est totalement incertain !

Parfois je me dis que je vais cesser de renouveler mon arrêt de travail et reprendre la recherche active… Mais si je trouve un boulot et que je me rends compte que physiquement mon corps ne tient pas la route, je fais quoi ? Je retourne en arrêt maladie… sûrement oui… mais le problème c’est que vu qu’il y a eu coupure dans l’arrêt, je n’aurai plus les mêmes droits d’indemnisation, car ce ne sera plus lié directement à l’accident…

Que faire alors ?

J’ai un suivi psychologique depuis mon accident… J’en ai fait la demande, car j’en avais besoin ! Quand vous ne pouvez plus traverser une rue sans fondre en larmes… vous en avez besoin…

Ces petits « problèmes » comportementaux sont en grande partie résolus maintenant… (Je ferai sûrement un article plus complet sur mon état plus tard)… Mais j’ai perdu le peu de confiance en moi que j’avais pour le côté professionnel. Je ne suis plus sûre de rien quant à mon avenir, je ne maîtrise rien… et ça, qu’est-ce que c’est frustrant pour moi !

Alors ma psy m’a demandé de réfléchir à une solution : ne rien faire !

Alors non, pas ne rien faire du tout… ni toute la vie…

Mais pendant un temps donné (que je choisis), je m’autorise à ne plus penser à un futur boulot potentiel qui n’arrivera peut-être pas… en gros, j’arrête de me torturer l’esprit à monter des projets professionnels…

Et je consacre mon temps à d’autres activités positives qui me feront du bien : du sport (tir à l’arc du coup), des activités manuelles, de la pâtisserie bien sûr mais juste pour me faire plaisir, sans enjeu particulier, de l’associatif aussi pourquoi pas…

C’est difficile pour moi de me dire que je suis finalement depuis un an une maman au foyer… Mais un fait est un fait… Je suis une maman au foyer ! (oui, j’ai une vision un peu négative de ce métier… mais c’est un autre débat)

Cela fait 2 semaines que ma psy m’a demandé d’écrire cette résolution et d’essayer de m’y tenir… J’ai attendu la fin des 2 semaines pour vraiment me décider à l’écrire (par le biais de cet article notamment).

Voilà… à partir d’aujourd’hui et au moins jusque fin mai 2017 (6 mois), je m’autorise à ne rien faire ! Une moitié d’année pour prendre le temps de me reconstruire moralement et physiquement. Un semestre pour tester de nouvelles activités dans la limite de mes capacités physiques… et qui sait peut-être avoir une révélation pour mon projet professionnel futur (mais ça, je ne dois pas y penser !)

Et vous, vous en pensez quoi ?

17 Commentaires

  1. Nelly

    7 novembre 2016 at 13 h 25 min

    J’en pense que c’est une très bonne idée pour être, malgré un contexte très différent, dans le même cas que toi. Depuis 10 jours, j’ai arrêté de me mettre la pression sur ce que j’allais bien pouvoir faire de ma vie (rester dans mon champ d’expertise pro ou me reconvertir (mais en quoi ?)), et me contenter de faire des choses qui me rendent heureuse (ça doit se voir sur Instagram !). Ce n’est pas un projet de vie sur le long terme, mais jusqu’à la fin de l’année, ça me permettra de prendre du recul sur une situation que je ne maîtrise pas beaucoup et d’envisager après ce cap un projet plus concret et épanouissant 🙂
    C’est dur de lâcher du leste, mais ça ne pourra que te faire du bien, te recentrer sur ta propre vie, tes besoins et tes envies, et mieux affronter les douleurs comme tes projets. Bon courage pour ça 🙂

    1. Niya

      7 novembre 2016 at 13 h 33 min

      Merci Nelly pour ce message. Ça me fait du bien d’avoir un autre témoignage 🙂
      J’adore tout ce que tu fais en tout cas. J’ai peur de ne pas être aussi créative que toi mais je vais tenter quelques trucs 🙂
      Bises

  2. lessen-ciel.com

    7 novembre 2016 at 15 h 56 min

    Prendre son temps est important pour mieux réfléchir à la suite et se poser… bel après-midi… bisous et bonne découverte!

    1. Niya

      17 novembre 2016 at 14 h 41 min

      Je le pense aussi 🙂 Merci pour ton message. Belle journée à toi également.

  3. Carole

    7 novembre 2016 at 18 h 05 min

    J’espère que ça va aller.
    Bisous.

    1. Niya

      17 novembre 2016 at 14 h 42 min

      Ça ne peut qu’aller mieux maintenant… en tout cas je fais tout pour 🙂 Merci. Bises !

  4. Pa'Man! C'est une longue histoire...

    8 novembre 2016 at 1 h 15 min

    Coucou.. Je suis triste pour toi…cette maladie je la connais trop bien… Je t’envoie plein de courage… Patience… Tu as raison de prendre du temps pour toi, le stress ne donnera rien de bon… Bisous

    1. Niya

      17 novembre 2016 at 14 h 44 min

      Il ne faut pas être triste. J’essaie de ne pas l’être déjà pour moi (même si ce n’est pas facile tous les jours). Les derniers examens montrent que l’algoneurodystrophie s’est résorbée… mais à la place, j’ai hérité d’arthrose ! Je ne sais pas ce qui est le mieux… sans compter les inflammations toujours présentes sur certains ligaments… Mais ça va aller ! (Je vais bien, tout va bien !). Merci pour ton message. Bises !

      1. Pa'Man! C'est une longue histoire...

        17 novembre 2016 at 14 h 45 min

        As tu essayé la kiné en balneo ça avait été bénéfique pour moi

        1. Niya

          17 novembre 2016 at 14 h 48 min

          Tu m’en avais parlé déjà il me semble. Mais je ne crois pas qu’ils en font dans mon coin. Je fais de la physiothérapie en ce moment. Ma kiné me soulage pas mal.

          1. Pa'Man! C'est une longue histoire...

            17 novembre 2016 at 14 h 53 min

            Du moment où tu es soulagée c’est le principal Gros bisous

  5. Holy

    8 novembre 2016 at 18 h 22 min

    Parfois ça fait du bien de ne rien faire et surtout de ne pas trop penser. Je sais ce que c’est et c’est vraiment chiant: trop penser, pas dormir… Profite de ce moment  »je ne fait rien » cela t’aidera peut être à faire le point !

    1. Niya

      17 novembre 2016 at 14 h 45 min

      Merci Holy ! J’espère que tes projets avancent de ton côté 🙂

  6. lafeebiscotte

    16 novembre 2016 at 8 h 54 min

    Je pense que cela va te faire du bien. Ne fait rien et profite de toi c’est déjà bien assez pour le moment. Bises

    1. Niya

      17 novembre 2016 at 14 h 46 min

      Merci 🙂 Il ne faudrait pas que je tombe trop profondément dans le « ne rien faire ».. ça devient vite un cercle vicieux lol. Bises !

  7. Manayin

    28 novembre 2016 at 18 h 23 min

    Et bien… ça me paraît bien comme idée ! En fait, même sans pouvoir travailler ou monter son entreprise, « prendre le temps » de se poser ou faire des choses pour soi, ses proches… ça peut faire émerger de nouvelles choses, qui sait ? Mais je comprends vraiment que ce ne soit pas évident, car je suis dans une situation aux problématiques un peu similaires. Je sais qu’il y a des personnes pour et des personnes contre ; mais peut-être qu’un naturopathe pourrait proposer des petites choses pour atténuer les douleurs…? Il faut en trouver un de sérieux évidemment, et même si ça ne guérit rien en soi, ça peut être d’une aide intéressante je trouve :-).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :