…de voyager #19 : Le Bruit de l’Eau, un bout de Japon en Picardie

Le week-end de la Pentecôte, nous étions en Baie de Somme pour fêter un anniversaire. Nous logions dans un bungalow près de Cayeux-sur-Mer et pour occuper notre journée de dimanche, Ticœur a proposé de faire une balade que nous avions déjà faite tous les deux l’année dernière, un sentier menant à la mer de plusieurs kilomètres au nord de la Baie de Somme, débutant à Saint-Quentin-en-Tourmont.

Autant vous dire qu’avec mon pied en carton, ces plus de 7 km aller-retour, je les ai senti passés ! Mais ça valait le coup de les faire, la récompense du paysage magnifique de dunes vaut quelques douleurs au pied !

Ce sentier se trouve juste à côté de l’endroit tout aussi magnifique qui nous a accueillis pendant 3 jours et 2 nuits.

Un bout de Japon en Picardie

L’année dernière, Ticœur a fêté ses 30 ans. Au départ, j’aurais bien aimé lui offrir un très beau voyage au Japon… mais vous comprendrez facilement que les finances étaient limitées ! J’ai donc cherché une alternative.

Au départ, j’avais juste pensé à quelques sorties « japonaises » sur Paris : un bon restaurant japonais, une cérémonie du thé, une petite visite du jardin japonais du Panthéon Bouddhique, etc. Nous avons essayé de visiter ce dernier… mais « comme par hasard », il était fermé pile poil le jour où nous y sommes allés !

Ticœur est fan des Ryokan, les auberges traditionnelles japonaises… Je voulais donc l’emmener dans quelque chose s’approchant le plus possible de ça. Eh bien, c’est difficile à trouver en France ! J’avais plus ou moins trouvé quelque chose, mais c’était en Haute-Savoie ! Donc un peu trop loin pour un week-end.

Et puis je suis tombée par hasard sur Le Bruit de l’Eau, un petit bout de Japon en Picardie !

J’ai donc réservé 2 nuits dans leur « suite » Dôjô d’été grâce à la participation financière de la famille et de quelques amis à ce cadeau pour Ticœur.

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Le Dôjô d’été

Nous sommes arrivés le vendredi soir dans ce petit village de Picardie, au nord du parc du Marquenterre.

Cette maison d’hôtes est cachée dans la verdure, avec de grandes portes en bois. Rien ne laisse présager de ce qui nous attend derrière. Nous sonnons et la jeune femme qui vient nous accueillir nous dit d’avancer notre voiture vers la deuxième porte un peu plus loin sur le sentier de terre. Nous avons loupé cette porte la première fois car elle est vraiment bien cachée !

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

La jeune femme nous emmène ensuite vers le dôjô d’été qui sera notre demeure pour 2 nuits. Nous y accédons par une passerelle de bois menant à une petite île artificielle sur laquelle repose le dôjô, entourée de marais où on entend déjà quelques grenouilles.

Nous découvrons cette petite maison en bois avec des cloisons en papier typiques des demeures traditionnelles japonaises. Nous sommes émerveillés ! Nous ne voyons que la beauté du lieu, son calme.

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Attenant au dôjô, un sauna personnel nous est réservé, chauffé au feu de bois. Nous en avons profité le dernier jour. Il n’y a pas de douche. Juste un robinet relié à un petit réservoir que nous pouvons remplir avec l’eau d’un puits permettant de faire notre toilette de base. Et c’est bien suffisant !

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Puis attenant au sauna, les toilettes… le seul gros point noir de cette demeure atypique. Censées être des toilettes sèches, il n’y a en effet pas d’eau courante dans ce dôjô, je m’attendais à devoir verser de la sciure dans le fond… Ce n’est pas le cas, et c’est vraiment dommage, car du coup on se croirait plus dans des toilettes de bord d’autoroute qu’au milieu de la Picardie verdoyante ! Du coup, on ne s’attardait pas aux toilettes !

Elle nous fait ensuite visiter la maison principale à l’autre bout du terrain où il y a la chambre « Paris-Tokyo », une salle d’exposition, une petite bibliothèque avec essentiellement des livres de voyage et quelques CD que nous pouvons emprunter dans notre dôjô, etc. (Je vous avais d’ailleurs déjà parlé d’un des CD que nous avons écoutés dans le rendez-vous Voyageons Ludique spécial Asie).

Le soir, avant d’aller dîner, le propriétaire des lieux, Tibo, photographe voyageur, vient nous apporter un petit apéritif car j’avais dit qu’on venait pour l’anniversaire de Ticœur… Ce n’était pas le jour-même, du coup, le propriétaire était un peu déçu… mais ça nous a permis d’en savoir un peu plus sur le lieu qui a été créé de toute pièce : il n’y avait pas de marais ici. Et le dôjô servait de lieu de méditation avant de servir de lieu de repos pour les touristes comme nous, en quête de calme et de sérénité !

Des petits-déjeuners au bord de l’eau

Les nuits dans le dôjô sont encore fraîches au mois de juin. Mais sous la grosse couette de plumes (pas très vegan, mais tellement chaude), nous passons une nuit au chaud. Ticœur a très bien dormi. Moi beaucoup moins, il y avait trop de bruits : les grenouilles surtout, et d’autres animaux non identifiés ! Mais rassurez-vous, aucun n’entre dans le dôjô. Il n’y a pas d’isolation, mais les portes coulissantes ne sont pas si faciles à pousser.

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Sur l’île, personne n’entre sans notre accord, pas même le propriétaire ou les personnes qui s’occupent des chambres. Sauf au moment du petit-déjeuner et quand on souhaite utiliser le sauna.

Le matin donc, Michaël, qui s’occupe essentiellement des repas, nous apporte un petit-déjeuner copieux semi-occidental, semi-japonais : du thé, du riz, des fruits, de la faisselle locale, de la confiture locale également, du pain, du jus de fruits… Bref, nous nous régalons, les pieds presque dans l’eau, à contempler les grenouilles qui se réveillent également (si tant est qu’elles aient dormi en fait !).

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Nous discutons un peu avec Michaël avec qui nous nous découvrons des affinités musicales. Nous n’avions prévu aucune visite pour ce week-end… juste du repos, rien que tous les deux, sans enfants, et ça, ça fait drôlement du bien ! Michaël nous parle du sentier d’accès à la mer, cette longue balade dont je vous parlais au début. Nous décidons donc de faire cela le matin pour déjeuner sur le chemin.

Des pins, des dunes, du sable… et un bentô

Après notre petit déjeuner bien copieux, Michaël nous apporte notre bentô, inclus dans le séjour, tout ça dans un sac à dos, prêt à partir !

L’accès au sentier est tout proche du gîte. Nous n’avions aucune idée des kilomètres à parcourir, mais de toute façon, nous avions le temps ! Et l’année dernière, j’avais encore mes deux pieds valides, donc facile ! Enfin presque… car 7 km dans le sable, ce n’est pas si facile, ça fait bien travailler tous les muscles des jambes !

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie
C’est parti pour le sentier d’accès à la mer !

Ce chemin semble interminable, surtout quand les personnes qui nous croisent nous disent que l’arrivée sur la côte est encore très loin… Le temps est tellement relatif, surtout dans ce genre de situation.

Nous traversons des dunes, des forêts de pins avec cette impression d’être au milieu de nulle part… même si le chemin est balisé tout du long par des grillages discrets.

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Et puis au bout de ce chemin, une grande colline de sable à escalader… et derrière, la mer ! Enfin ! Et un paysage magnifique ! On ne se croirait certainement pas en Picardie mais plutôt dans les Landes. C’est impressionnant de se retrouver sur une côte française où la nature est préservée, où on ne retrouve pas des maisons et des immeubles aussi laids les uns que les autres sur le littoral.

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Après notre petite balade en bord de mer, il faut bien dire que nous avions un petit creux… l’air de la mer et les 3,5 km dans les jambes, nous méritions bien une petite pause à l’abri des pins pour déguster notre bentô.

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'eau - bento - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Des nouilles japonaises (soba), un oeuf poché, des tomates et du tofu, des fruits, du gâteau au chocolat une salade de pommes et du thé. Un repas complet, copieux et léger à la fois, de quoi reprendre de l’énergie pour faire le trajet retour.

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'eau - bento - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Prendre le temps - Voyager - Sentier d'accès à la mer - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie
J’adore cet arbre tout biscornu

Rentrés en début d’après-midi au dôjô, nous avons profité de la tranquillité du lieu pour nous reposer un peu et prendre une petite tasse de thé noir fumé avant de faire un petit tour dans une ville voisine, Rue, qui possède un joli beffroi.

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'eau - thé - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Et si c’était à refaire…

Ce petit week-end en amoureux en Picardie nous a fait du bien à tous les deux : de la nature, du calme, de la quiétude… c’est tout ce qu’il nous fallait pour profiter un maximum de ces 2 jours et 2 nuits rien qu’à nous.

Après être retournés récemment si près de ce gîte, nous avons pensé qu’il serait bien d’y séjourner une nouvelle fois et d’en profiter une nouvelle fois… quitte à ne pas bien dormir à cause des grenouilles !

Prendre le temps - Voyager - Le Bruit de l'Eau - Saint-Quentin-en-Tourmont - Picardie

Et vous, tentés par l’expérience ?

10 Commentaires

  1. Souris Maman

    23 mai 2016 at 15 h 02 min

    moi qui adore cette culture je ne peux que vouloir y’aller, merci beaucoup pour cette visite et cette découverte, tu me donnes envie 🙂 le côté japonisant me fait penser au jardin a kahn, au fait ça avance ton déménagement?

    1. Niya

      23 mai 2016 at 15 h 05 min

      Oh oui, les jardins d’Albert Kahn… Nous y sommes allés aussi, c’est magnifique !
      Le déménagement avancera un peu plus vite à partir de la semaine prochaine je pense, quand on aura potentiellement signé pour la location d’une maison à Toulouse ^^

  2. Carole

    23 mai 2016 at 16 h 45 min

    Quel magnifique séjour, tu me tentes ..
    Bises.

    1. Niya

      24 mai 2016 at 10 h 11 min

      Je le conseille… c’est un peu cher.. mais ça vaut le coup 🙂

  3. maelivia

    23 mai 2016 at 18 h 50 min

    Quel bel endroit! Merci de nous l’avoir fait découvrir. Cela me semble beau et apaisant. Vous avez dû vous régaler. Dans Toulouse (quartier Compans Caffarelli), il y a un endroit qui se nomme le « jardin japonais ». Ce n’est qu’un décor, mais il vaut le coup d’être vu. Bon préparatif de déménagement!

    1. Niya

      24 mai 2016 at 10 h 13 min

      Nous avons visité le jardin japonais l’été dernier pendant nos vacances. C’était très apaisant comme visite, même s’il faisait un peu chaud :p

  4. lessen-ciel.com

    23 mai 2016 at 21 h 02 min

    Ton Japon m’attire , bel endroit zen! Ton article donne envie d’y séjourner :). Belle soirée

    1. Niya

      24 mai 2016 at 10 h 15 min

      C’est un endroit apaisant où beaucoup de personnes viennent encore pour méditer. Malgré le prix, je le conseille. Belle journée ! 🙂

  5. …de voyager #22 : Jardin Japonais Compans Cafarelli à Toulouse [Cartes Postales] | Prendre le temps...

    1 octobre 2016 at 8 h 24 min

    […] notre séjour en Picardie, nous avons découvert l’année dernière un petit bout de Japon à Toulouse, et on pourrait […]

  6. …de découvrir #10 : La Foire Biô Garonne à Toulouse | Prendre le temps...

    16 octobre 2016 at 23 h 39 min

    […] du luxe, nous avons pu tester des toilettes sèches… des vraies… (rapport à notre expérience un peu odorante en Picardie […]

Répondre à …de découvrir #10 : La Foire Biô Garonne à Toulouse | Prendre le temps... Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :